Le port de la ville d’Aigues-Mortes

port-aigues-mortes
Saint-Louis, voulait trouver une ouverture sur la méditerranée pour pouvoir mener sa croisade. Il n’avait cependant pas de possessions dans sur le littoral et il se méfiait de ses vassaux. Il décida d’avoir recours aux moines de Psalmodi qui vivaient dans la région d’Aigues-Mortes. Il échangea avec eux des terres et il devint propriétaire de la ville d’Aigues-Mortes, qui à l’époque n’était qu’un petit bourg. L’une de ses premières décisions fut de construire un port pour  embarquer les troupes.

Un port prospère

À partir du XII siècle, l’emplacement stratégique du Port d’Aigues-Mortes attira l’attention des propriétaires de petits et grands navires. Il leur procurait en plus de grands avantages commerciaux, et surtout de la sécurité. Le port a joué en effet un rôle important dans l’essor commercial de la ville et de la région.

L’entretien du port

L’entretien du port était très coûteux, aussi un péage fut instauré pour pouvoir les financer. Le montant était un denier par livre sur la valeur de la marchandise. Ses péages provoquèrent pas mal de disputes et d’abus.

Des revenus importants

Le port procurait à la ville d’Aigues-Mortes des revenus très importants, car tous les navires qui passaient par le port  payaient péage.

Les crues et les inondations successives provoquées par le Rhône et le Vidourle ont fini à travers les années par boucher le canal ainsi que le port et les étangs.

Un canal toujours navigable

Les Sénéchaussées de Montpellier prirent la décision de faire que le canal soit toujours navigable. Ils avaient en effet  compris que le bon entretien du port et la facilité d’accès au canal étaient très importants pour la prospérité de la ville d’Aigues-Mortes et de sa région. Cependant, la mer et le sable rendaient de plus en plus difficile la navigation et la facilité d’accès des navires au port, ce qui mettait en péril la prospérité de la région.

Un coût d’entretien élevé

Des travaux dont le coût était estimé à 4 000 florins avaient été décidés pour faire face à ce grave problème. Le chantier était encore actif sous le règne de Charles V.

Charles VII et Aigues-Mortes

La ville d’Aigues-Mortes fut également respectée par le roi Charles VII, qui investit dans l’entretien de son port. Les habitants se sont en retour, fortement attachés au roi. La lutte sans merci entre les Bourguignons et les Armagnacs a été la plus grande preuve de cet attachement.

Des travaux interminables

La durée trop longue des travaux eut de graves conséquences sur le commerce entre la ville et sa région. De nouvelles routes et de nouveaux ports avaient été choisis par les navires. La vie dans la ville était devenue insalubre : l’air était malsain et les eaux usées stagnaient.  Après avoir été pendant une longue période une ville prospère, ses habitants commençaient à la quitter.

Manque de ressources

La population qui habitait encore la ville essaya d’achever le projet par ses propres moyens après que les rois Charles VII et Louis XII les aient abandonné. Cette tentative n’as pu aboutir car les participants n’avez ni les ressources suffisantes ni les forces nécessaires.